Revenir à Nantes : les clés d'un virage réussi

  • Career & Development
  • Le 8 octobre 2018
C’est un phénomène désormais bien connu : parmi tous les diplômés d’Audencia qui commencent leur carrière à Paris, ils sont de plus en plus nombreux à projeter d’y rester suffisamment longtemps au sein de la même entreprise pour gravir des échelons significatifs et accéder à des postes à responsabilités, mais… en province.

Pour les diplômés concernés, cette envie d’ailleurs se concrétise généralement entre leur quatrième et leur dixième année professionnelle. Marqués par la qualité de vie nantaise et le dynamisme économique de la région, les diplômés d’Audencia tentés par l’aventure se tournent souvent vers Nantes pour poser leurs valises (1). Comment gérer ce virage professionnel qui impacte également la vie de famille ?  « Le départ en province soulève des enjeux importants, tant pour la carrière que pour la vie personnelle des diplômés, souligne Agnès Marchand, responsable du pôle Audencia Careers. Cela ne se fait pas sur un coup de tête et nécessite une vraie réflexion sur la longueur ».

Véritable cabinet de consultants en ressources humaines et de coaching interne à Audencia, Audencia Careers propose trois formats d’accompagnement pour aider les diplômés à franchir le seuil du grand ouest.
  • Une heure gratuite avec un consultant coach, à Nantes, à Paris ou par Skype. Tous les Alumni y ont droit. Cet entretien, très focus sur un sujet précis, s’adresse plutôt à ceux qui sont assez avancés dans leur projet. Un coup de pouce réseau ou un conseil sur leur CV, par exemple.
  • Les Parcours Nouvel Elan : des sessions de trois jours de coaching professionnel collectif, lors desquelles 12 diplômés (au maximum) se réunissent pour un travail en profondeur. « A l’aide d’outils de personnalité tels que le Strong ou le MBTI, précise Agnès Marchand, nous les faisons travailler sur leurs valeurs, leurs projets, leurs motivations. Nous abordons les questions de qualité de vie, de priorités, de rémunération, etc. Leurs questionnements et les points de vigilance sont également mis sur la table ». La troisième journée a lieu quelques semaines plus tard. Les projets sont alors abordés de façon plus concrète : comment passer à l’action, utiliser le réseau des Alumni, identifier les entreprises dans l’ouest, ou encore savoir pitcher son projet pour rassurer l’employeur sur les motivations réelles de ce retour en province ? [prochaines dates : 18-19 oct. + d'infos]
  • Le coaching individuel. Plébiscité par les diplômés, il permet d’être accompagné pendant six et huit mois par un coach professionnel référencé. Cet accompagnement sur-mesure a lieu dans l’école, ce qui permet aux diplômés d’être rassurés par un sentiment d’impartialité, de confidentialité et d’appartenance à la communauté des Alumni.
Par ailleurs, le réseau des diplômés nantais aide les nouveaux arrivants sur des questions plus pratiques et personnelles comme le choix des quartiers où s’installer et des écoles pour les enfants. Des afterworks sont régulièrement organisés où anciens et nouveaux nantais se rencontrent pour des partages d’expériences très utiles.
Si Audencia met ainsi ses ressources à disposition des nouveaux arrivants, ces derniers ont également des parcours professionnels qui peuvent enrichir l’école, notamment le programme pédagogique. « Le retour de ces diplômés dans la région est très important pour nous, explique Nicolas Arnaud, directeur du PGE Audencia. Ils ont toute leur place dans la réflexion sur l’évolution de notre programme grande école. Ils sont présents dans le comité de programme qui se réunit deux fois par an, aux côtés des représentants académiques et des représentants étudiants. Ils nous font part de leurs commentaires, de leur ressenti par rapport à leur trajectoire personnelle mais aussi par rapport à d’éventuels stagiaires Audencia qu’ils ont eu à encadrer ».
Autre façon de renouer avec l’école après plusieurs années d’éloignement : intégrer les équipes pédagogiques. Quand 60 % des enseignements sont assurés par des professeurs permanents de l’école, 40 % le sont par praticiens extérieurs en parallèle de leur activité professionnelle. « Et c’est toujours réjouissant de pouvoir s’appuyer sur des diplômés qui ont suffisamment d’expérience pour faire profiter l’école de leurs compétences ! » conclue Nicolas Arnaud.
 
Pour + d’infos sur les offres d’accompagnement : contactez Emilie Tendron etendron@audencia.com
 
En savoir plus sur ...
Dans la même catégorie
Autres actualités

OFFRE DE SERVICES RESEAU