Hélène DE VESTELE (GE 15) - EDENI

  • Keep In Touch
  • Le 1 décembre 2017
 
- 1er DECEMBRE -

Hélène de VESTELE (GE 15)
Fondatrice d'Edeni

Le Zero Waste passe par un quotidien sans déchets, ni gâchis. Le meilleur déchet est celui qui n’existe pas. L’important n’est pas de transformer un déchet en ressource, mais vraiment de ne pas gâcher notre vie, nos opportunités, notre bonheur. Tout comme nous sommes ambitieux pour nos carrières professionnelles, n’ayons pas peur d’être ambitieux pour faire les choses bien."
C'est décidé, Hélène souhaite changer le monde. Pas dans 20 ans... maintenant ! C'est comme cela qu'elle crée les ateliers Edeni qui offrent les clés, les secrets de cette métamorphose à portée de chacun, dans notre quotidien. 
Cette ancienne conseillère du gouvernement argentin nous en dit plus en images :

Les prémices d'une vie engagée
Dès les classes préparatoires, je savais que je voulais participer à l’amélioration de nos sociétés. A Audencia, je découvre une école qui accorde une grande place à l’associatif (et donc à l’exécution concrète de projets).
En parallèle de la gestion du BDE, je crée un projet au sein d’ENACTUS (1ere association étudiante mondiale d’entrepreneuriat social) de tourisme responsable, tout en préparant mon Année de Projet Individuel, cette opportunité incroyable qu’offre la Business School pour celles et ceux qui ont un projet solide et besoin de temps pour le réaliser. Grâce au parcours RSE-WWF , j'identifie ce que je veux : découvrir les façons de vivre responsables à travers le monde. Rencontres étudiantes, concours, sac à dos : je pars un an explorer le monde.

 
La nécessité d'un monde 'plus propre'
Lors de ce tour du monde sur la découverte des modes de vie responsables, sur 150 foyers dans plus de 60 pays, j'ai réalisé à quel point nos déchets sont un problème en voyant les décharges à ciel ouvert. En Amérique Latine, alors conseillère auprès du ministre de la Modernisation, j'ai ressenti l’urgence d’agir en voyant tous les experts environnementaux boire dans des bouteilles d’eau en plastique lors d’une commission pour le G7.
C’était toujours le même constat : prévoir des projets sur 20 ans alors qu’il y a tellement de choses à notre portée au niveau écologique, social et éthique à faire maintenant. Il ne s’agit plus d’être circulaire juste sur le cycle de vie d’un produit, il faut l’être dans toute la société. 


Le triple constat à l’échelle individuelle
- Le manque de connaissances des alternatives, des start-ups, des associations, des médias indépendants qui relaient ces initiatives, des astuces DIY comme faire de beaux furoshiki (papiers cadeaux en tissu japonais), etc. 
- Le manque de confiance de ces alternatives (leur efficacité est-elle prouvée ? si oui, pourquoi on ne les utilisait pas avant ?). De plus, beaucoup de blogs ne mettent pas leurs sources et certaines personnes peuvent être de bonne foi mais avec une méthode qui manque de rigueur. 
- Le manque d’accompagnement pour connaître et pratiquer le Zero Waste, alors qu’il existe des coachs pour arrêter de fumer ou se mettre au sport par exemple.


Le Paradis sur Terre dans un bocal d’1L
Toujours en Amérique Latine, j'ai particulièrement été touchée par le concept de la Pachamama, cette figure inca qui représente la déesse-terre pour de nombreuses cultures sud-américaines. Pour eux, le paradis est maintenant, sur Terre, du temps de notre vivant en tant qu’individu, et tout le monde doit prendre soin de notre planète et agir avec bienveillance les uns envers les autres. C’est ainsi que j'ai eu l’idée de créer edeni, du mot « éden » qui signifie le Paradis sur Terre, et qui se prononce facilement dans toutes les langues. En effet, edeni a d’abord été lancé en Argentine sous la forme d’une association pour diffuser les bonnes pratiques Zero Waste. Cela a été une vraie transformation pour moi qui ai réussi à limiter mes déchets à un bocal d’1L en un an ! En recevant le prix « Talent d’Avenir » aux Audencia Alumni Awards 2017, j'ai alors démissionné du gouvernement argentin pour lancer edeni en France.

Bon, soyons concret et efficace… Hélène vous en dit plus sur le plastique par exemple en cliquant ici...
 
"Le futur souhaitable, nous n’avons pas à le prévoir, mais à le permettre.
 


 
Source de certains passages : "La Relève et la Peste"
En savoir plus sur ...
Dans la même catégorie
Autres actualités

OFFRE DE SERVICES RESEAU